Virtualisation de vos systèmes d’exploitation.


Par Bruno Seradzski.

Oublions un peu les poids lourds de la virtualisation que sont Virtualbox et Vmware et intéressons nous à KVM, ( Kernel-based Virtual Machine ).

KVM est une application de virtualisation qui fait partie intégrante du noyau Linux et est basée sur une version modifiée de Qemu. Pas d’interface graphique, on va se la jouer un peu « barbu » en utilisant le terminal.

Site de la solution : http://www.linux-kvm.org/page/Main_Page

En savoir plus : https://fr.wikipedia.org/wiki/Kernel-based_Virtual_Machine

Avant toutes choses, vérifiez que le paquet « qemu » est bien installé sur votre Ubuntu et téléchargez une image .iso de la distribution qui vous plaira. Si vous voulez suivre ce tutoriel avec la distribution WattOsR9, allez à cette adresse :

http://www.planetwatt.com/pages/downloads

Comment créer une machine virtuelle.

Disque virtuel à taille dynamique :

Lancez le terminal et saisissez la commande est la suivante :

qemu-img create -f qcow2 wattos.vdi 8G

Note: remplacez « wattos.vdi » par le nom de la distribution de votre choix.

n1

Avec cette commande, nous créons un disque de type .vdi, mais vous avez le loisir de choisir un autre format,.raw, .vmdk ect. KVM/Qemu supporte de nombreux formats de disques virtuels.

n2

Validez avec la touche « Entrée » de votre clavier.

n3

Comme vous pouvez le voir sur la capture ci-dessus, le disque virtuel dynamique, n’occupe sur mon disque physique que 197,1 KO au lieu de huit GO, c’est ce qui fait la particularité de ce type d’image. Cependant, ce disque virtuel dynamique grossira au fur et à mesure des données qu’on lui ajoutera, mais sans jamais dépasser les huit GO que nous lui avons fixé comme limite maximum.

Disque virtuel à taille fixe :

Si toute-fois vous souhaitez utiliser un disque à taille fixe, dans le terminal saisissez la ligne suivante :

qemu-img create wattos.vdi 8G ⇒ remplacez « wattos.vdi » par le nom de la distribution que vous avez choisi.

Avec cette commande nous créons un disque dur virtuel de type VDI de huit GO, ce disque aura une taille fixe, et occupera directement huit GO sur votre disque dur physique.

Validez avec la touche « Entrée » de votre clavier.

Le disque dur virtuel est créé dans votre répertoire personnel.

Si votre machine est équipée d’un disque dur de petite taille, il vaut mieux créer un disque virtuel dynamique.

Installation du système.

Nous lançons la machine virtuelle avec la commande suivante :

qemu-kvm -hda wattos.vdi -cdrom /home/x/Images_ISO/wattOS-R9-64.iso -boot d -m 1024

Description de la commande :

qemu-kvm : démarrage de la machine virtuelle.

-hda : monte le disque dur virtuel que nous avons créé précédemment.

wattos.vdi : Le nom que j’ai choisi pour le disque virtuel, mais vous pouvez le nommer à votre guise.

-cdrom : indique l’image iso de la distribution que nous souhaitons installer.

-boot d : permet de démarrer sur notre image iso.

-m : nous permet d’allouer de la mémoire au système virtuel, ici 1 GO.

n4

Validez avec la touche « Entrée ».

n5

Zut ! Raté !

Explication : selon la distribution utilisée, nous devons utilisé la commande « qemu-kvm » ou tout simplement « kvm », réessayons avec « kvm ».

kvm -hda wattos.vdi -cdrom /home/x/Images_ISO/wattOS-R9-64.iso -boot d -m 1024

n6

Cette fois, cela fonctionne. Pour la suite, l’installation se fait de la même manière que sur un disque dur réel.

n7 n8 n15

n16

Lorsque l’installation est terminée, on redémarre la machine avec la commande suivante :

kvm -hda wattos.vdi -m 1024 -usb -monitor `tty`

n18 n19

Explication :

L’option -usb fait en sorte que les ports USB du système hôte soient accessible à la machine virtuelle.

-monitor nous permet de disposer d’un terminal pour exécuter des commandes « Qemu », elle prend comme argument `tty`.

Note: pour obtenir « ` ` » entourant « tty » appuyez simultanément sur la touche « alt gr » et sur la touche « è ».

Exemple :

Avoir une liste des ports USB disponibles.

n20

Dans le terminal, saisissez cette commande : info usbhost

Fin de ce tutoriel, je vais maintenant me raser, à bientôt.

Publicités

A propos laurdbayrone

Autodidacte touche-à-tout, je tombe dans la marmite de l'informatique en découvrant Linux Ubuntu 7.04, depuis lors, cette passion ne ma quitte plus. Je m'intéresse également à la programmation en langage Java et je développe quelques applications « métier » pour mon usage personnel et professionnel. Comme la notoriété d'Ubuntu grandi, de plus en plus de personnes me demandent d'installer Ubuntu sur leurs machines et à ce jour leur nombre est tel que je ne peux plus les assister individuellement, c'est la raison d'être de ce blogue : centraliser une information accessible aux débutants. J'espère que vous en apprécierez le contenu.
Cet article, publié dans système, tutoriels, virtualisation, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s