Anticipez la dégradation de vos CD/DVD avec DVDisaster


Par Bruno Séradzski.

Vous avez fait des sauvegardes de vos données importantes sur des CD ou des DVD et vous avez bien fait. Vous pensiez ces supports inaltérables ? Hé bien sachez que cela est loin d’être le cas et combien même vous avez choisi une marque de qualité, ceux-ci finiront inévitablement par se dégrader et avec eux vos précieuses données.

Donc, avant qu’il ne soit trop tard, transférez vos précieux fichiers sur des supports neufs, et c’est là que DVDisaster se montrera un allié en contribuant efficacement à la pérennité de vos données.

Site du projet : http://dvdisaster.net/en/index.html

Créez un fichier de correction d’erreurs.

Vous avez deux possibilités : vous pouvez créer un fichier indépendant, qui sera sauvegardé sur un support autre que celui sur lequel sont gravées vos données.

Si vous retenez cette option, vous devrez sélectionner « Error correction file (RS01) » (Fichier de correction d’erreur) dans l’onglet « Error correction » (Correction d’erreur) de la fenêtre de configuration du logiciel.

C’est l’option recommandée, elle est sélectionnée par défaut dans le logiciel.

Seconde option : vous pouvez rattacher le fichier de correction d’erreurs au support sur lequel vous inscrivez vos données. Vous devez alors choisir « Augmented image RS02 » (Image agrandie) ; cela signifie que la taille de ce fichier viendra s’ajouter à la quantité de données contenues sur le média d’origine.

Soyez donc vigilant quant à la capacité du CD/DVD que vous allez utiliser, car pour utiliser cette option, vous devez être certain qu’au moins vingt pour cent (20%) du média restent libres de toutes données.

Outre les supports optiques, DVDisaster offre la possibilité de générer un fichier de correction d’erreur à partir d’une image ISO ; dans ce cas il faut indiquer quelle image doit-être utilisée et définir le nom du fichier de correction, vous lancerez alors la création de ce fichier en cliquant sur « Create » (Créer).

Installation :

DVDisaster est disponible dans la logithèque.
Capture1

Au lancement, DVDisaster se présente ainsi, sur la droite de l’interface, il y a cinq boutons.

De haut en bas :

– Read : (Lire) crée une image ISO, sans tenir compte des secteurs défectueux.

– Create : (Créer) crée le fichier de correction.

– Scan : (Parcourir) liste les parties défectueuses d’un média optique.

-Fix : (Correction) répare une image ISO grâce au fichier de correction généré auparavant.

– Verify : (Vérifie) liste les erreurs sur une image ISO, nécessite bien sur un fichier de correction.

Utilisation.

Nous allons voir comment créer un fichier de correction d’erreurs indépendant. C’est l’option recommandée et qui donnera de bons résultats dans la plupart des cas.

Pour cela, introduisez votre média dans votre lecteur.


pref

Dans la fenêtre de DVDisaster, cliquez sur l’icône « Preferences »,(voir la capture ci-dessus).


pref2

Dans l’onglet « Error correction », rubrique « Storage method », sélectionnez « Error correction file (RS01) », vous pouvez laisser les autres valeurs à leurs réglages par défaut.

L’étape suivante consiste à définir un nom pour votre image ISO et pour le fichier de correction.


HP

Dans cet exemple, l’ISO et le fichier de correction, seront enregistrés dans mon dossier personnel, mais vous pouvez modifier cela à votre guise.

On peut maintenant « scanner » le média, afin de lister les parties défectueuses. Cliquez sur le bouton « Scan ».


averti

Traduction : La recherche sur ce média pour les données de correction d’erreur peut prendre un certain temps.

Appuyez sur « Skip RS02 test » (Passer test RS02) si vous êtes certain de ne pas avoir choisi « Augmented image RS02 » (Image agrandie).

Comme nous voulons obtenir un fichier de correction séparé, nous cliquons sur le bouton « Skip RS02 test ».
scan

Cela peut durer un certain temps, surtout si vous avez un DVD contenant plusieurs GO de données.


scanfin

Le média est en parfait état, nous pouvons donc passer à l’étape suivante, créer une image ISO du CD.
iso

Comme définie plus haut, l’image ISO est enregistrée dans mon dossier personnel, mais vous pouvez choisir un autre répertoire.

Nous pouvons à présent, générer le fichier de correction, appuyez sur le bouton « Create ».


correc


succe

Un message nous confirme que le fichier de correction a été créé avec succès et nous recommande de conserver ce fichier sur un support fiable.

ecc2

Si l’image ISO ne vous est d’aucune utilité, vous pouvez l’effacer.


auto

Note : vous pouvez activer cette action dans l’onglet « File » des préférences. Vous pouvez également activer la création automatique du fichier de correction.

Comment réparer vos données ?

Par la suite, si votre média montre des signes de dégradations, il vous suffira de l’introduire dans votre lecteur et d’indiquer à DVDisaster où se trouve votre fichier de correction, de cliquer sur le bouton « Read » puis sur le bouton « Fix », vous n’aurez plus alors qu’à graver l’image ISO réparée, générée par le logiciel.

Note : il n’est pas utile de créer un nouveau fichier de correction, l’original reste valide.

Seconde option.

Exemple avec le fichier d’erreurs rattacher.

Nous utiliserons dans ce cas l’option « Augmented image RS02 ». Allez dans les préférences du logiciel (le bouton en haut à droite orné d’une clé à mollette et d’un tournevis), cliquez sur l’onglet « Error correction »et dans la rubrique « Storage method », sélectionnez « Augmented image (RS02) ».

Et comme précédemment, indiquez où vous voulez enregistrer l’image ISO et le fichier de correction.


augment

Vérifiez l’état du média en cliquant sur le bouton « Scan ».


tvb

Ce média est en parfait état, c’est le bon moment pour créer un fichier de correction d’erreurs.

Il faut maintenant lancer la sauvegarde en cliquant sur le bouton « Read ».


fichiso

Seule une image ISO est générée, car avec cette seconde méthode le fichier de correction est inclus dedans.


create

Finalisez l’opération en cliquant sur le bouton « Create ».

Comment choisir entre un fichier de correction d’erreurs indépendant ou une image augmentée ?

Si votre média est déjà gravé, c’est trop tard, on ne peut « augmenter » une image existante.

Par contre, si vous n’avez pas encore écrit le média, vous pouvez utiliser l’option « Augmented image RS02 », MAIS sous condition :

– Le média a au moins 20 % d’espace libre ? ⇒ vous pouvez.

– Le média est quasiment plein ? ⇒ vous ne pouvez pas, vous devrez donc vous rabattre sur un fichier séparé.

Comment réparer vos données ?

Votre média montre des signes de dégradations, il vous suffit de l’introduire dans votre lecteur et de cliquer sur le bouton « Read » puis sur le bouton « Fix », vous n’aurez plus alors qu’à graver l’image ISO réparée, générée par le logiciel.

Avec cette option, vous n’avez pas à indiquer le chemin du fichier de correction, par ce qu’il se trouve déjà sur votre média.

La pire des situations, réparer un média dégradé.

Les exemples que nous venons de voir, concerne un média en bon état et pour lequel on a pris soin de créer une sauvegarde.

Qu’en est-il si on ne dispose pas d’un fichier de correction ? La création d’un tel ficher est-elle possible ?

Autant le dire tout de suite, l’application a ses limites, la réparation est possible si la perte de données n’excède pas les vingt pour cent.

D’où l’intérêt de créer les fichiers de correction tant que les médias optiques sont en bon état.

Il est bon dans un premier temps, de « scanner » le média (bouton Scan), afin d’évaluer l’ampleur des dégâts. Si votre CD/DVD est illisible, DVDisaster vous en informera, dans ce cas il n’y a plus rien à faire.

Ne soyons pas pessimiste, disons que votre média présente des dégradations, mais peut encore être sauvé.


scanpabo

Les parties dégradées du média optique apparaissent en rouge dans la représentation graphique.

Indiquez dans les champs prévus à cet effet où vous souhaitez enregistrer l’image ISO et le fichier de correction d’erreur que va générer DVDisaster.


reade

Cliquez sur le bouton « Read », selon l’état de dégradation, cela peut-être très long. Puis on corrige l’ISO, cliquez sur le bouton « Fix ».


oui

Si l’opération se passe bien vous obtenez cette fenêtre.


verif

Sur le site http://doc.ubuntu-fr.org/dvdisaster bugs néo donne ce conseil :

« Optionnellement, vous avez la possibilité de vérifier l’état de l’image ISO, afin d’être sûr qu’elle est bien complète, pour cela, utiliser le bouton « Verify ». (Toutes ses fonctions peuvent prendre beaucoup de temps).

Si votre média est très abîmé, il peut être utile d’augmenter dans les préférences (onglet Error Correction) la redondance, en sélectionnant « high » ou « other », dans ce dernier cas de figure, vous devrez déterminer vous-même le taux de redondance, et recommencer plusieurs fois la première étape (Read), car à chaque fois DVDisaster arrive à lire quelques secteurs en plus ».

Mais rappelez-vous, il vaut mieux prévenir que guérir.

Stocker et sécuriser vos fichiers de correction.

Nous avons sécurisé nos données, c’est parfait, encore faut-il maintenant les stocker dans un endroit sûr, quelques solutions consistent à en faire des copies sur des disques durs externes, des clés USB, mais ces médias ont eux aussi une durée de vie limités.

Que faire ? Le « cloud » peut être une solution, on peut trouver des formules gratuites sur le Net, par exemple :

http://www.laposte.fr/particulier/produits/presentation/digiposte/vos-donnees-securisees-a-vie

Quelques conseils pour bien conserver vos médias optiques.

Protégez vos médias de la lumière, car leurs composants réagissent très mal aux ultraviolets.

Conservez-les dans des boites individuelles opaques, à une température constante, 20°C est l’idéal.

Protégez-les des fortes variations de température.

Ne les stockez pas dans un endroit trop humide et évitez les marqueurs à base d’alcool.

Éviter également les étiquettes, les produits chimiques contenus dans la colle peuvent endommager vos médias.

Si votre CD/DVD est couvert de poussière ou de traces de doigts, utilisez de préférence un jet d’air sec et un chiffon non pelucheux.

Publicités

A propos laurdbayrone

Autodidacte touche-à-tout, je tombe dans la marmite de l'informatique en découvrant Linux Ubuntu 7.04, depuis lors, cette passion ne ma quitte plus. Je m'intéresse également à la programmation en langage Java et je développe quelques applications « métier » pour mon usage personnel et professionnel. Comme la notoriété d'Ubuntu grandi, de plus en plus de personnes me demandent d'installer Ubuntu sur leurs machines et à ce jour leur nombre est tel que je ne peux plus les assister individuellement, c'est la raison d'être de ce blogue : centraliser une information accessible aux débutants. J'espère que vous en apprécierez le contenu.
Cet article, publié dans Dépannage, logiciel, sauvegarde, sécurité, Surveiller, tutoriels, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s