Glabels, le publipostage facile.


Par Bruno Séradzski.

Du publipostage avec Glabels ? Hé oui, c’est possible, Glabels ne se destine pas uniquement à la création d’étiquettes ou de jaquettes pour vos CD.

Typiquement vous pourrez créer en une seule fois, des étiquettes et des cartes de visite nominatives.

Installation :

Glabels est disponible dans la Logithèque.

Site du projet : http://glabels.sourceforge.net/

Vous trouverez un autre article sur Glabels ici :

https://laurdbayrone.wordpress.com/2014/11/23/glabels-utilisation-basique/

Comment faire.

Pour commencer, vous devez disposer d’un fichier « .CVS » (texte séparé par des virgules, texte séparé par des tabulations…) ou d’un fichier VCard « .VCF » ; vous pouvez pour cela récupérer votre carnet d’adresses depuis Thunderbird, si vous utilisez ce client de messagerie, ou encore depuis Gmail.

Note : CSV signifie « Comma Separated Values », qui se traduit par « Valeurs séparées par des virgules ». On peut ouvrir ce fichier avec n’importe quel éditeur de texte.

Le fichier Vcard, quant à lui, est un format de carnet d’adresses qui peut contenir une ou plusieurs adresses.

Un fichier vCard porte une extension « .vcf » (acronyme de Virtual Card File). Son contenu est lisible par n’importe quel éditeur de texte, il est utile pour tranmettre ses coordonnées personnelles ou professionnelles à une relation.

Comment exporter vos contacts de puis Thunderbird.

Dans Thunderbird, allez dans le menu Outils ⇒ Carnet d’adresse.

Dans le carnet d’adresses, allez dans le menu Outils ⇒ Exporter.

separe

Et choisissez « Séparé par des virgules » ou « Séparé par des tabulations ».

Comment exporter vos contacts depuis Gmail.

Lancez Gmail et cliquez sur le bouton « Gmail », en haut à gauche, puis cliquez sur l’item « Contacts ».

exporUne nouvelle fenêtre s’ouvre.

Sur la droite de la fenêtre, déroulez la rubrique « Plus » et cliquez sur « Exporter ».

encien

Dans cette fenêtre, cliquez sur « Accéder à l’ancienne version de Contacts ».

pageEt dans cette page, cliquez sur le bouton « Plus », puis sur « Exporter ».

choisir

Cette nouvelle fenêtre apparaît, choisissez si vous souhaitez exporter tous vos contacts, ou seulement le groupe et dans quel format.

Ce préambule étant terminé, passons à l’objet de cet article (deux tutoriels pour le prix d’un, c’est sympa non?).

Lancez Glabels et créez un nouveau document.

nouvdocdecadryEt choisissez le type d’étiquette qui vous convient. Dans le dialogue suivant, le sens (Normal ou pivoté) et dans la dernière fenêtre, validez.

pretVous voilà prêt à élaborer votre étiquette, utilisez les outils mis à votre disposition.

Ci-dessous un exemple.

etique

Insérez dans votre étiquette un champ de texte.

Veillez à ce que votre champ de texte soit toujours sélectionné et cliquez sur l’icône « Édite les propriétés de fusion ».

propri

La fenêtre « Propriétés de la fusion » apparaît. Dans la liste déroulante « Format » choisissez le format de votre fichier de contacts.

empla

Puis indiquez son emplacement.

contacts

Vous devriez obtenir cette fenêtre. Si tout vous convient, vous pouvez valider.

Note : Si les données sont mal formatées, il se peut que certains contacts n’apparaissent pas, dans ce cas ouvrez votre fichier de contacts avec un éditeur de texte et effectuez les corrections nécessaires, en prenant exemple sur les entrées bien formatées (celles qui apparaissent dans la fenêtre « Propriétés de la fusion »).

boutonÀ cette étape, vous remarquerez un nouveau bouton dans l’interface de Glabels « Insérer un champ de fusion », cliquez dessus.

fusionCliquez sur les éléments que vous désirez inclure dans votre étiquette.

elements2Les clés apparaissent alors sur votre document (entre accolades).

Avoir un aperçu de l’étiquette.

Pour avoir une idée de ce que cela va donner à l’impression, cliquez sur l’icône « Imprimer » dans l’interface de Glabels

impri

aperPuis sur le bouton « Aperçu » dans la boite de dialogue de votre imprimante.

Comme vous pouvez le voir, le résultat n’est pas terrible, par exemple le mot « Texte » apparaît sur l’étiquette, il faut donc corriger cela.

Fermez l’aperçu et rendez vous dans l’interface de Glabels, plus précisément dans la partie droite « Propriétés de l’objet texte » et effacez le mot « texte ».

Ensuite, mettez à la ligne chaque clé..

alaligneVous devriez obtenir ceci. Visionnez un nouvel aperçu…

apercu2Voilà qui est mieux non ? Il ne reste plus qu’à imprimer les étiquettes.

Pour aller plus loin : http://doc.ubuntu-fr.org/glabels

http://logicielslibres.dane.ac-versailles.fr/spip.php?article222

Publicités

A propos laurdbayrone

Autodidacte touche-à-tout, je tombe dans la marmite de l'informatique en découvrant Linux Ubuntu 7.04, depuis lors, cette passion ne ma quitte plus. Je m'intéresse également à la programmation en langage Java et je développe quelques applications « métier » pour mon usage personnel et professionnel. Comme la notoriété d'Ubuntu grandi, de plus en plus de personnes me demandent d'installer Ubuntu sur leurs machines et à ce jour leur nombre est tel que je ne peux plus les assister individuellement, c'est la raison d'être de ce blogue : centraliser une information accessible aux débutants. J'espère que vous en apprécierez le contenu.
Cet article, publié dans Graphisme, tutoriels, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s