Cultivez-vous avec Astérix.


Par Bruno Séradzski.

Parfaire sa culture c’est toujours bon, le faire en s’amusant, c’est encore mieux ; c’est ce que je vous propose dans cet article au travers d’un jeu : Astérix et le défi de César.

Non seulement vous allez apprendre des tas de choses avec ce jeu, mais en plus vous allez découvrir (un peu) DOSbox.

Retour en 1981.

Cette année là, une petite société (Microsoft pour ne pas la nommer), achète à son créateur, Tim Paterson un système d’exploitation propriétaire du nom de QDOS et le porte sur l’IBM PC, le logiciel est renommé MS DOS

La suite ici : https://fr.wikipedia.org/wiki/QDOS

DOS sous GNU/Linux ?

DOSBox est un émulateur qui simule un environnement DOS ayant pour but d’exécuter des vieux jeu vidéo MS-DOS pour ordinateurs personnels.

DOSBox est un logiciel libre et disponible sur de nombreux systèmes d’exploitation, tel que GNU/Linux, FreeBSD, MS Windows, Mac OS X et BeOS.

Note : ce qui va suivre n’est pas un tutoriel complet sur DOSbox. Les manipulations décrites dans cet article ne fonctionneront pas avec tous les jeux, notamment les jeux sur CD rom.

Phase 1.

Vous l’avez compris, il vous faut installer DOSbox sur votre machine, celui-ci est disponible dans la Logithèque.

Pour télécharger le jeu, suivez le lien ci-dessous.

Télécharger le jeu Astérix et le défi de César : http://www.abandonware-france.org/ltf_abandon/ltf_jeu.php?id=700&fic=liens

Le site : http://www.abandonware-france.org/index.php

Description du jeu: http://www.abandonware-france.org/ltf_abandon/ltf_jeu.php?id=700

Qu’est-ce qu’un « abandonware » : http://www.abandonware-france.org/ltf_comm/ltf_definition.php

Le jeu se présente sous la forme d’une archive compressée nommée « jeu-00700asterix_defi_de_cesar-pcdos.7z ».

Archive

Décompressez-la sur place.

asterix

Puis renommez-la en « asterix ».

Note : sans enter dans les détails, c’est une question de nombre de caractères. DOS ne supporte pas les noms de fichier long de plus de huit caractères, les espaces, les accents, etc.

Phase 2.

Nous allons maintenant configurer un minimum DOSbox, notamment pour créer son fichier de configuration, avoir le clavier en français, etc.

Création du fichier de configuration.

Ce fichier sera créé dans votre répertoire personnel.

Lancez un terminal (CTRL+T) et copiez/collez dedans la ligne suivante :

dosbox -c ‘config -writeconf dosbox.conf’

dosbox

DOSbox est lancé et vous confirme la création du fichier de configuration « dosbox.conf ».

Pour quitter DOSbox, sélectionnez sa fenêtre, tapez « exit » et appuyez sur la touche « Entrée » de votre clavier.

Nous allons à présent, créer un dossier « dosbox » dans notre répertoire personnel, ce dossier contiendra notre jeu.

Toujours dans la console, copiez/collez la ligne suivante.

mkdir dosbox

fait

Le dossier est créé (oui, je sais, on aurait pu le créer directement, je voulais juste vous montrer une manière différente).

Modification du fichier de configuration.

Dans ce fichier nous allons désigner le dossier « dosbox » que nous avons créé précédemment comme, comme le lecteur C de DOSbox (le disque dur). Nous allons également indiquer à DOSbox le chemin de notre *lecteur de CD et passer le clavier en français.

*Note : si vous possédez encore d’anciens jeux DOS sur CD, cela vous permettra de les lancer depuis votre lecteur.

Pour éditer le fichier de configuration, dans la console, lancez la commande suivante :

sudo gedit dosbox.conf

Note : le cas échéant, remplacez « gedit » par le nom de l’éditeur de texte que vous utilisez.

fichconf

Allez toute à la fin du fichier, dans la partie [autoexec], ajoutez les lignes ci-dessous, enregistrez et fermez le fichier.

mount c ~/dosbox/

mount d /dev/sr0 -t cdrom

c:

keyb fr

confmodif

Votre fichier de configuration devrait ressembler à cela (n’oubliez pas d’enregistrer avant de le fermer).

Vérifions que tout a été pris en compte par DOSbox, le logiciel se trouve dans la section « Jeux », lancez-le.

reussi

Si vous avez la même chose, c’est parfait, sinon vous vous êtes trompé quelque part, effacez tout et recommencez.

Phase 3.

Nous allons voir dans cette section comment lancer le jeu.

Au préalable, coupez/collez le dossier « asterix » dans le dossier « dosbox ».

Nous travaillons maintenant à partir de la fenêtre de DOSbox.

Comme nous avons désigné le dossier « dosbox » comme disque C, au lancement du logiciel nous sommes placés directement dans ce lecteur, il ne nous reste plus qu’à indiquer à DOSbox où se trouve l’exécutable du jeu.

Pour comprendre : ouvrez le dossier « dosbox », nous trouvons le dossier « asterix » que vous avez collé dedans précédemment.

Ouvrez le dossier « asterix », nous trouvons un dossier « Asterix » (avec une majuscule).

Ouvrez le dossier « Asterix » et là nous trouvons le fameux fichier « .exe » typique de MS Windows, « ASTERIX.EXE ».

C’est ce cheminement que nous allons suivre.

Rendez-vous dans la fenêtre de DOSbox et saisissez ce qui suit :

cd asterix

Puis.

cd Asterix

Et enfin.

asterix.exe

fenetre

La fenêtre devrait ressembler à ceci

Appuyez sur la touche « Entrée ».

lejeu

Et le jeu se lance.

Les raccourcis indispensables.

CTRL+F10 : capture ou libère le pointeur de votre souris.

CTRL+ENTRÉE : passe en mode « plein écran » et inversement.

CTRL+F9 : force l’arrêt de DOSbox.

Une petite astuce.

Tout ce qui précède n’est qu’un prétexte pour découvrir DOSbox, certains jeux peuvent être lancé d’une manière plus simple.

Pour cela il faut installer le logiciel Wine ; cette application, permet (dans une certaine mesure) de lancer sous GNU/Linux, des applications normalement prévues pour Windows.

Wine est disponible dans la logithèque.

Le site de Wine : https://www.winehq.org/

installwine

Installez Wine, ainsi que les modules complémentaires.

Rendez-vous sur le site http://www.abandonware-france.org/index.php

telecharge

telecharge2

Pour cet exemple, je choisis le jeu « The last resort » « version Automatique ». En effet, seuls les jeux en version automatique peuvent être lancés de la manière décrite ici.

Vous pouvez ouvrir directement l’exécutable du jeu avec Wine, ou alors, enregistrer le fichier. Dans le premier cas, dès la fin du téléchargement, Wine sera lancé et vous demandera de procéder à l’installation.

Installer le jeu.

Rende-vous dans le dossier où vous avez téléchargé le jeu, vous retrouvez un fichier « setup-01154-9thrLastResort-PCWIN.exe ».

commentinstall

Sélectionnez le fichier et dans le menu contextuel, cliquez sur « Ouvrir avec Wine... ».

installation

installation2

installation3

Et procédez à l’installation (n’oubliez pas de noter la clé).

win311

Le jeu embarque la version 0.74 de DOSbox et la version 3.11 de Windows. Appuyez sur une touche pour lancer le jeu.

ressort1

ressort2

Saisissez l’anneau et toquez à la porte, puis cliquez sur le digicode pour entrer votre code.

entrez

jouez2

Et commencez à jouer.

Note : ces jeux ont été créés pour des machines peu puissantes et les ordinateurs actuels sont très performants, il est possible que cette vélocité provoque des problèmes avec certain jeux.

DOSbox offre la possibilités de ralentir ou d’accélérer l’émulation grâce aux touches CTRL+F11 et CTRL+F12.

Nous n’avons fait ici que survoler les nombreuses possibilités de DOSbox. Pour aller plus loin, je vous recommande ce très bon tutoriel sur Ubuntu.fr :

https://doc.ubuntu-fr.org/dosbox

Amusez-vous bien !

Publicités

A propos laurdbayrone

Autodidacte touche-à-tout, je tombe dans la marmite de l'informatique en découvrant Linux Ubuntu 7.04, depuis lors, cette passion ne ma quitte plus. Je m'intéresse également à la programmation en langage Java et je développe quelques applications « métier » pour mon usage personnel et professionnel. Comme la notoriété d'Ubuntu grandi, de plus en plus de personnes me demandent d'installer Ubuntu sur leurs machines et à ce jour leur nombre est tel que je ne peux plus les assister individuellement, c'est la raison d'être de ce blogue : centraliser une information accessible aux débutants. J'espère que vous en apprécierez le contenu.
Cet article, publié dans tutoriels, Tutos, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s