Virtual Moon, ou comment visiter la Lune.


Par Bruno Séradzski.

Ce logiciel est un atlas virtuel de la Lune, AVL pour les intimes, grâce à lui notre satellite n’aura plus de secrets pour vous. L’application est développée par Christian Legrand et Patrick Chevalley, qui sont également les auteurs de SkyChart, un excellent logiciel d’astronomie.

Notez que des pilotes graphiques avec support 3D sont recommandés pour une utilisation optimale de Virtual Moon.

Où télécharger Atlas Virtuel de la Lune ?

Le site : https://ap-i.net/avl/fr/start

La page de téléchargement : https://ap-i.net/avl/fr/download

Le programme est disponible pour GNU/Linux, Mac et Windows en version 32 et 64 bits. La dernière version est la 6.1.

Vous trouverez également sur la page de téléchargement une foule de textures et de bibliothèques d’image qui vous permettront d’étoffer Atlas Virtuel de la Lune.

Installation.

Créez dans votre espace personnel un dossier et nommez-le « virtualmoon-6.0-linux », c’est dans ce dossier que vous allez télécharger le logiciel et les archives additionnelles de votre choix.

Rendez-vous sur la page de téléchargement et choisissez la version de Virtual Moon qui correspond à votre architecture (32 ou 64 bits).

Pour ce qui est des bibliothèques d’image, si vous ne devez en télécharger qu’une, choisissez « LUNAR ORBITER PHOTOGRAPHIC ATLAS OF THE MOON ( LOPAM ) », le fichier de 5,1 Mo du 25 octobre 2003, c’est la bibliothèque d’images de base.

Vos fichiers sont maintenant téléchargés dans votre dossier « virtualmoon-6.0-linux », le logiciel se présente sous la forme d’une archive .tar que vous allez décompresser sur place, vous obtenez un dossier que vous allez ouvrir.

dossier

Ce dossier comprend entre autres un script d’installation, sélectionnez-le et allez dans les propriétés de ce script, afin de vérifier qu’il est bien exécutable.

execute

Dans l’onglet « Permissions » assurez-vous que la case « Autoriser l’exécution du fichier comme un programme » soit bien cochée.

Lancez une console et placez-vous dans le dossier où vous avez téléchargé et décompressé le logiciel grâce à la commande suivante :

cd /home/vous/virtualmoon-6.0-linux (remplacez « vous » par votre nom d’utilisateur).

Une fois placé dans le dossier, vous pouvez lancer l’installation avec cette commande :

sudo ./vmapro_install.sh

console1

console2

console3

Pour finir, installez chaque archive additionnelle en saisissant leur nom respectif.

Sudo ./vmapro_install.sh « Nom de l’archive à installer.tgz »

Concrètement, ce qui peut donner :

Sudo ./vmapro_install.sh PictureLunarStars.tgz

Pour lancer Virtual Moon utilisez la commande suivante :

cclun

lancer

avl1

Le centre de commande.

L’écran du centre de commandes contient sept boutons :

AtLun : permets de charger le programme de cartographie lunaire.

DatLun : permets de charger le gestionnaire des bases de données des formations de l’AVL.

WebLun : permets de charger le gestionnaire de sites Web lunaires.

PhotLun : permets de charger le gestionnaire des images des bibliothèques d’images de l’AVL.

Documentation : permets d’ouvrir la documentation.

Tutoriel : permets d’ouvrir le tutoriel indiquant comment bien utiliser l’AVL.

Quitter : permets de quitter l’AVL.

Paramétrage.

Dans le centre de commande, cliquez sur le bouton « Tutoriel ».

config

Cliquez sur le lien « Bien configurer l’Atlas Virtuel de la Lune ».

config2

Dans cette section, vous trouverez toutes les informations pour configurer le logiciel en fonction des spécificités graphiques de votre machine. Les autres liens vous aideront à prendre en main l’Atlas Virtuel de la Lune.

L’interface.

interface1

L’interface du module Atlun; sur la droite de l’interface vous avez un descriptif complet de la formation sélectionnée, onglet « Informations ».

apollo

Dans ce même onglet, le champ de recherche, vous permet d’obtenir des informations sur un cas précis, ici la mission Apollo 17.

En haut à gauche vous avez une barre de menu classique.

gloss

La fenêtre du glossaire ; elle est accessible depuis le menu « Fichier » ⇒ « Glossaire ».

Suivent une série de boutons agissant sur les paramètres d’affichage et ouvrant divers outils, vous avez ainsi un accès direct à certaines fonctions.

bout

La barre des boutons, au passage du pointeur, une infobulle vous indique la fonction du bouton.

image

Pour obtenir la capture ci-dessus, j’ai cliqué sur le bouton « Image » (l’appareil photo), il me renvoie une série de clichés du site « Mare Humorum » que j’ai précédemment sélectionné. En cliquant sur une des images, celle-ci s’ouvre dans une fenêtre individuelle.

voisin

voisin2

Un clique du bouton droit de la souris, ouvre un menu contextuel, la rubrique « Voisinage » permet d’avoir une liste des formations voisine de celle observée sur la carte.

para

Détaillons un peu le menu « Configuration », ce menu ouvre une fenêtre dédiée au paramétrage du logiciel composé de neuf onglets.

Onglet « Général » :

Topocentrique, c’est la Lune observée depuis un observatoire, dans ce cas vous devrez indiquer sa localisation, grâce aux coordonnées « Latitude » et « Longitude ».

Géocentrique, là, c’est la Terre qui est prise comme référence fixe, nous observons la Lune comme si l’observatoire était placé au centre de la Terre et pointait vers le centre de la Lune.

Le bouton « Composants en options » ouvre la fenêtre suivante.

option

Dans cette fenêtre, sont indiqués les composants disponibles au téléchargement que vous pouvez ajouter à l’AVL.

Onglet « Bases de données » :

La base de données contient toutes les fiches accessibles par l’AVL, environ dix mille si vous cochez toutes les cases. Vous avez la possibilité d’indiquer un chemin vers une base de données personnelle dans le champ « Bases de données personnelles de DATLUN ».

Onglet « Affichage » :

affi

Il vous permet de configurer différents paramètres, tels que l’activation de l’affichage de la phase et de la libration, modifier la couleur des identifications, marques et labels, indiquer la libration maximale par une flèche pointant sur celle-ci, etc.

Libration : https://fr.wikipedia.org/wiki/Libration

Phase : https://fr.wikipedia.org/wiki/Phase_lunaire

Onglet « Textures » :

Virtual Moon dispose d’un système d’affichage des cartes très bien conçu, par exemple, vous n’avez pas besoin d’utiliser une texture de haute précision, si le « zoom » est faible ; par contre, un grand niveau de précision sera requis avec l’utilisation d’un « zoom » élevé.

Vous pouvez aussi activer la phase avec relief dynamique, ceci augmente le réalisme ; tous ces réglages s’effectuent dans cet onglet.

Onglet « Couches » :

Grâce à cet onglet vous pouvez faire une observation scientifique de la Lune, il va superposer une texture à l’image de la Lune, qui permettra de faire ressortir, à l’aide de variations de couleurs, les températures de surface, l’altitude des reliefs, la composition des roches, etc.

Le niveau de transparence de la texture est paramétrable afin de ne pas perdre en lisibilité sur la carte.

choigeo

geology

Dans l’exemple ci-dessus, vous pouvez admirer l’affichage simultané de la face visible de la Lune. À gauche avec la texture scientifique « Geology » (couches géologiques), et à droite la texture réaliste.

Onglet « Images » :

Indique les chemins d’accès aux différentes banques d’images.

Onglet « Oculaires » :

Si vous observez la Lune à l’aide d’une lunette astronomique, cet onglet vous permet d’indiquer la taille de vos oculaires, ainsi que l’orientation de la carte, vous obtiendrez alors un affichage de la Lune identique à celui de votre matériel.

Onglet « CCD » :

Cet onglet vous permet de saisir les caractéristiques de vos caméras, afin de pouvoir visualiser le champ des images possibles projetées sur la carte lunaire en fonction de vos instruments. Vous pouvez rentrer directement ces caractéristiques directement dans les champs de la liste.

Onglet « Impression » :

Cet onglet permet de régler les paramètres d’impression des cartes.

J’arrête ici la présentation de ce logiciel, car Atlas Virtuel de la Lune est extrêmement riche en fonctionnalités. Pour une prise en main complète, je vous recommande vivement de vous reporter à la documentation fournie par les auteurs.

Conclusion.

Atlas Virtuel de la Lune est une véritable encyclopédie lunaire et vous aurez, avec ce logiciel, une bonne raison d’être « Dans la Lune ».

C’est un travail de qualité qui a été réalisé par les deux auteurs, Christian Legrand et Patrick Chevalley.

AVL peut intéresser autant l’amateur que le scientifique et même les étudiants.

Publicités

A propos laurdbayrone

Autodidacte touche-à-tout, je tombe dans la marmite de l'informatique en découvrant Linux Ubuntu 7.04, depuis lors, cette passion ne ma quitte plus. Je m'intéresse également à la programmation en langage Java et je développe quelques applications « métier » pour mon usage personnel et professionnel. Comme la notoriété d'Ubuntu grandi, de plus en plus de personnes me demandent d'installer Ubuntu sur leurs machines et à ce jour leur nombre est tel que je ne peux plus les assister individuellement, c'est la raison d'être de ce blogue : centraliser une information accessible aux débutants. J'espère que vous en apprécierez le contenu.
Cet article, publié dans logiciel, logiciel scolaire, Présentation, tutoriels, Tutos, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s