Un nouveau bureau : Manokwari.


Par Bruno Séradzski.

Manokwari est construit sur GNOME 3 à l’aide de GTK + et HTML5, c’est l’évolution d’un projet antérieur appelé Blankon-Panel.

Manokwari, est le bureau utilisé par la distribution Linux Indonésienne BlankOn. Cette distribution est basée sur Debian.

Caractéristiques.
L’interface est composée d’une barre supérieure avec deux panneaux latéraux cachés par défaut; ces panneaux peuvent être ouvertes à tout moment en cliquant sur une icône, pour la gauche ou en cliquant près du coin supérieur de l’écran pour la droite.

Le panneau Applications (gauche), gère le lancement des applications à travers une liste de catégories repliables.

La barre de recherche permet de trouver une application particulière, mais pas seulement, elle vous renvoi également des liens issus du web via Google, Wikipedia, etc.

Le panneau de droite vous donne accès aux paramètres de Gnome,et à la zone d’état. Vous y trouverez également un applet météo configurable.

Barre des tâches.

La barre supérieure permet d’ouvrir le panneau des applications, elle contient une liste des tâches en cours, un contrôle du volume sonore, les indicateurs, un calendrier, et un commutateur d’espace de travail.

L’applet de la liste des tâches en cours, vous permet de basculer entre les applications en cours d’exécution. Le passage du pointeur sur ces icônes révélera le titre des fenêtres dans une barre secondaire.
Gestion de l’affichage.

Manokwari utilise Mutter pour la gestion des fenêtres et la composition (tout comme Budgie) et l’écran de verrouillage de Gnome.

Bien que certains éléments de l’interface utilisateur soient en GTK + les développeurs travail actuellement à les réécrire en HTML5.

Si vous aimez et que vous souhaitez tester ce bureau, il vous faudra ajouter le PPA suivant à vos sources de logiciels (uniquement valable pour Ubuntu 16.04 LTS).

Sudo add-apt-repository ppa: dotovr / manokwari

Sudo apt update && sudo apt install manokwari

Toute fois, Manokwari étant en cours de développement je vous recommande plutôt de télécharger l’ISO de la distribution BlankOn et tester ce bureau dans une machine virtuelle.

Lien de téléchargement : http://cdimage.blankonlinux.or.id/blankon/rilis/10.0/

Installation en images.

Je vais installer la distribution BlankOn-10.0 dans une machine virtuelle, nous pourrons ainsi découvrir ce bureau.

Pour ceux que cela intéresse, la machine disposera de 4 GO de mémoire vive, d’un disque dur de 10 GO et de deux processeurs.

Premier écran, choix de la langue pour l’installation, ne cherchez pas le français, ce sera anglais ou indonésien. L’installeur maison est agréable et simple à utiliser, cependant il ne vous proposera pas d’installer les mises à jour ou les codecs non libres.

Choix de votre zone géographique.

Choix du disque sur lequel vous souhaitez installer le système.

Choix de la partition, vous avez le choix entre un partitionnement automatique ou manuel.

Le traditionnel rappel avant de confirmer le partitionnement.

Dans cet écran vous définissez le nom de la machine, votre nom d’utilisateur, mot de passe, etc.

Dernier rappel avant installation.

Démarrage de l’installation.

Redémarrage du système.

Le bureau.

Personnellement, je n’aime pas trop devoir cliquez sur une icône pour avoir accès aux applications et ensuite devoir à nouveau cliquer pour lancer la dite application; donc l’idée d’ajouter un dock qui regroupe les applications couramment utilisées est une bonne idée, cependant…

Après avoir configuré le français pour le clavier et le bureau, je redémarre la distribution et là, surprise ! Le dock à disparu ! Impossible de le relance ; s’agit-il d’un bug ?

Le panneau de gauche.

En cliquant sur l’icône, à gauche de la barre de tache, le panneau des applications s’ouvre. On y trouve un champ de recherche, la liste des applications, l’accès au dossier personnel, et l’icône de lancement du panneau de configuration de Gnome.

Utilisation du champ de recherche.

Comme vous pouvez le voir sur la capture ci-dessus, j’ai saisi « calculatrice », je peux donc lancer la calculatrice en appuyant sur la touche « Entrée » ou en cliquant sur l’icône sous le champ. Les liens, quant à eux, renvoi à une recherche sur internet.

Dans l’exemple ci-dessus, j’ai cliqué sur le lien « Recherche », cela m’a renvoyé sur la calculatrice de Google.

Au bas du panneau se trouve les icônes d’arrêt, redémarrage, mise en veille, etc. Si vous positionnez votre pointeur sur le bas, une fenêtre escamotable apparaît, vous indiquant l’utilisateur connecté.

Le panneau de droite.

Pour faire apparaître ce panneau, vous devez positionner votre pointeur en haut à droite.

Je la qualifierais de « panneau informatif », de haut en bas, on y trouve des liens vers le site de la distribution, la page Facebook et Twitter des développeurs, les boutons de contrôle du lecteur de musique (Audacious), une application météo, ainsi qu’un accès direct aux différentes options du panneau de configuration de Gnome.

 

La barre de tache.

Hormis les applets habituels, date, heure, calendrier, elle affiche l’icône des applications lancées.

Si vous mettez le pointeur sur une de ces icônes, une barre supplémentaire apparaît où est mentionné le nom de l’application.

                               Tout à fait à droite se trouve l’icône des bureaux virtuel.

Nous arrivons au terme de cette « visite » du bureau Manokwari, mon impression générale est bonne, bien que je ne l’installerais pas sur ma machine. L’ensemble est fluide et plutôt rapide, ce bureau peut trouver son public.

Pour ce qui est de la distribution en elle-même, elle repose sur une base Debian, ce qui est un gage de qualité ; étant en développement quelques bugs sont à déplorer, comme la disparition du dock au redémarrage, ou l’impossibilité de se connecter aux serveurs pour faire les mises à jour.

Pour ce qui est de la localisation en français, elle reste partielle, il y a certainement des paquets supplémentaires à installer. L’ensemble est prometteur, laissons les développeurs travailler.

Publicités

A propos laurdbayrone

Autodidacte touche-à-tout, je tombe dans la marmite de l'informatique en découvrant Linux Ubuntu 7.04, depuis lors, cette passion ne ma quitte plus. Je m'intéresse également à la programmation en langage Java et je développe quelques applications « métier » pour mon usage personnel et professionnel. Comme la notoriété d'Ubuntu grandi, de plus en plus de personnes me demandent d'installer Ubuntu sur leurs machines et à ce jour leur nombre est tel que je ne peux plus les assister individuellement, c'est la raison d'être de ce blogue : centraliser une information accessible aux débutants. J'espère que vous en apprécierez le contenu.
Cet article, publié dans Bureau, système d'exploitation, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s