Installation


Une nouvelle version d’Ubuntu sort tous les six mois, et à chaque fois, une mise à niveau gratuite vous sera proposée.

Ainsi la version actuelle, à l’heure ou j’écris ces lignes est la 11.10 ou  « Oneiric Ocelot » , et la prochaine version sera la 12.04 LTS ou « Précise Pangolin ».

Pourquoi LTS ; cela signifie en Français Support à Long Terme , c’est à dire que cette version sera supportée et mise à jour pendant cinq ans, alors que les versions intermédiaires, comme l’actuelle 11.10 ne le sont que pendant dix-huit mois.

Ubuntu 11.10 est la quinzième version d’Ubuntu. Son développement s’est échelonné sur six mois, jusqu’à sa sortie le 13 octobre 2011. Elle profitera des mises à jour de sécurité pendant une durée de dix huit mois,  jusqu’en avril 2013.

Je vais vous montrer en image comment installer Ubuntu 11.10 sur votre machine. Vous allez voir que c’est extrêmement simple.

Nous allons en premier traiter le cas d’une installation sur un ordinateur que vous dédiez entièrement à Ubuntu.

J’insiste, ne faite pas cet exercice sur votre machine, cela effacerait irrémédiablement votre système d’exploitation actuel; utilisez pour cela une machine ancienne que vous avez remplacée par une neuve et dont vous n’avez plus l’usage, ou alors, si vous n’avez pas d’autre machine faite le sur une machine virtuelle, pour cela reportez vous au tutoral de la  page « Essayez Ubuntu ».

Après avoir démarrer sur le CD, le système est chargé dans la mémoire de l’ordinateur.

Vous arrivez sur cet écran, là vous avez le choix entre essayer Ubuntu ou l’installer directement sur le disque dur de votre machine. Vous noterez que la langue de votre système est déjà sélectionnée; si ce n’est pas le cas, faite le. Bien entendu, si vous cliquez sur essayer Ubuntu, vous chargerez le système « en live », mais vous pourrez toujours lancer l’installation grâce à une icône.

Vous avez lancé l’installeur, vous arrivez sur cette fenêtre. Si votre machine est connectée à internet, cochez les deux cases « Télécharger les mises à jour… » et « Installer ce logiciel tiers » et cliquez sur « Continuer ».

Cet écran vous propose deux choix: « Effacer le disque » et « Autre chose ». Comme aucun autre système d’exploitation n’est installé sur votre ordinateur, vous pouvez sélectionner « Effacer le disque ». L’autre option fera l’objet d’une page particulière pour ceux qui désireraient installer Ubuntu en double démarrage conjointement avec un autre système. Cliquez sur « Continuer ».

Cet écran vous montre votre disque dur. Dans notre exemple, le disque contient 8,6 Gigaoctets se nome « sda » et le système de fichier est « ext4 »; c’est un système de fichier journalisé, c’est à dire que vous n’aurez pas à défragmenter comme sous Windows. Cliquez sur « Installer maintenant ».

À ce stade vous choisissez votre fuseau horaire, normalement Ubuntu détecte automatiquement votre zone géographique. Si ce n’est pas le cas, cliquez sur la carte pour sélectionner la zone qui vous concerne. Cliquez sur « Continuer ».

Ici, Ubuntu a sélectionner votre clavier. Dans le champs texte vous pouvez saisir quelques mots pour valider le choix par défaut. Sinon choisissez celui qui vous concerne. Cliquez sur « Continuer ».

Arrivé à ce stade, renseignez les différents champs. Mémorisez bien votre mot de passe; Ubuntu est système d’exploitation très sécurisé et vous en aurez besoin pour ouvrir votre session; pour installer des logiciels et d’autres tâches d’administration. Si le mot que vous choisissez est trop faible, Ubuntu vous l’indiquera. Cliquez sur « Continuer ».

Et voila l’installation est lancée, elle prendra plus ou moins de temps suivant la puissance de votre machine.

Profitez de ce temps pour faire défiler le diaporama.

L’installation est teminée, cliquez sur redémarrer et enlevez le CD du lecteur.

Votre ordinateur a redémarrer, saisissez votre mot de passe et appuyiez sur la touche « Entrée ».

Vous voila sur votre bureau, si vous avez testé Ubuntu en « live » il ne vous est pas inconnu. Cependant, vous noterez que le système est beaucoup plus rapide quand il est vraiment installé sur votre ordinateur.

Votre nouveau bureau, avec à gauche la barre de lancement des différentes applications et en haut la barre de notification.

                          Découverte rapide du bureau Ubuntu.

Nous allons faire ensemble un petit tour d’horizon de votre nouveau système d’exploitation. vous allez constater que Ubuntu est vraiment conviviale grâce à son interface de bureau Unity.

Une page est consacrée à Unity à cette adresse:

unityDocumentation Ubuntu Francophone D’où provient la capture ci-dessous.

1_ Le tableau de bord: Lorsque vous cliquez sur cette icône la fenêtre suivante s’ouvre,

et vous avez accès à trois menus; applications multimédia, Applications internet, plus d’applications et trouver des fichiers.

En dessous, vous trouverez les icônes des dernières applications que vous avez utilisées.

Vous disposez également d’un champs « Recherche » qui vous permet de trouver un fichier précis sur votre disque dur.

Inutile de détailler chaque icône, elle sont suffisamment parlantes d’elles même.

Quelques captures d’écrans.

Cliquez sur cette icône.

Cela vous donne accès à davantage d’applications.

Si vous ne lancez pas 

d’application, vous pouvez

fermer cette fenêtre en cliquant sur la croix rouge.

L’icône du gestionnaire de mise à jour vous indique que des mises à jour sont prêtes pour votre système, cliquez dessus.

Votre mot de passe vous sera demandé, car c’est une tache d’administration, que seul l’administrateur peut faire. Ainsi, si vous partagez votre machine avec d’autres personnes, nul ne peut intervenir sur le système, hormis vous.

Si vous cliquez sur le bouton « S’authentifier » la liste des mises à jour vous est présentées; cliquez sur « Installer les mises à jour ».

Note: il est très important de tenir votre système à jour, en effet, l’énorme communauté de bénévoles et de professionnels qui contribue au développement   des systèmes d’exploitation basés sur GNU/Linux, dont fait parti Ubuntu est extrêmement prompte à découvrir et à corriger les failles de sécurités, vous devez donc installer ces mise à jours afin de conserver un système parfaitement sur.

De plus les logiciels que vous installer sur votre machine sont régulièrement mis à jour par leur développeurs, vous bénéficiez ainsi des dernières correction de bogues.

Si des pilotes spécifiques sont nécessaire à un meilleur fonctionnement de votre système, ceux-ci vous sont proposés automatiquement.

Ubuntu vous donne la possibilité d’avoir votre « nuage » personnel; c’est à dire que vous pouvez si vous le désiré, obtenir 5 GO de stockage gratuit en ligne sur les serveurs de la société Canonical (Cette société héberge et sponsorise Ubuntu). Pour davantage d’espace de stockage vous devrez souscrire un abonnement.

Donc, Grâce à votre « nuage », vous pourrez synchroniser vos dossiers, et ils seront ainsi accessible de n’importe où dans le monde.

Grâce à la « Logithèque » vous pourrez installer tous les logiciels dont vous avez besoin, jeux, retouche photo, montage vidéo et bien d’autre.

Ici vous paramétrez votre système.

Vous disposez de quatre espaces de travail.

Quelques capture d’écrans.

Changez l’apparence de votre bureau, vous pouvez également choisir des photos personnelles.

Voila, c’est un petit tour d’horizon rapide, je vous laisse découvrir le reste tout seul et rappelez vous que les « Ubuntéros » sont toujours

prêt à vous aider.

 

 

 

 

 

 

_________________________________________________________________________________________________________

Dans cet article, nous allons voir comment partitionner manuellement un disque dur avec l’utilitaire fourni par l’installeur de Ubuntu. Le but est de contrôler la dimension des différentes partitions nécessaire à Ubuntu.

Rappel: Cette opération est irréversible, entraînez vous sur une machine virtuelle (voir Essayer Ubuntu).

Lorsque vous arrivez à cet écran, au lieu de choisir « Effacer le disque et installer Ubuntu » cocher le bouton correspondant à « Autre chose », et cliquez sur « Continuer ».

Cliquez sur « Nouvelle table de partition… »

Note: Si il y a déjà un système d’exploitation installé sur votre disque dur, celui-ci apparaîtra d’une manière graphique dans la barre située sous le titre de la fenêtre « Préparer les partitions ».

Souvenez vous , ce système sera définitivement effacé.

Dans la fenêtre pop-up qui s’ouvre, cliquer sur « Continuer ».

Sélectionnez « Espace libre ».

Cliquez sur « Ajouter », une fenêtre s’ouvre; dans cette fenêtre cliquez sur la flèche du champs texte « Point de montage », une liste déroulante apparaît, dans celle-ci, cliquez sur « / » ; ne validez pas immédiatement.

Toujours dans la même fenêtre, cliquez sur la flèche du Champs texte « Utiliser comme… », et cliquez sur « Système de fichier journalisé ext4 », ne validez pas encore nous devons encore définir la taille de cette partition.

Dans le champs « Taille de la nouvelle partition en Mo », entrez la valeur que vous voulez affecter à cette partition. Oui, c’est bien beau! direz vous, mais quelle grandeur dois-je donner à cette partition?

Hé bien il faut savoir qu’avec Ubuntu, comme la plupart des logiciels sont gratuit, on a tendance à vouloir en installer beaucoup, donc voici une règle que je me suis fixé: je donne comme taille à cette partition à 30% (pour cent) de la valeur totale du disque dur. En effet c’est sur cette partition que sera installé le système en plus des logiciels, c’est pourquoi on appel cette partition « / »; » la partition racine ».

Voici comment procéder: Supposons que votre disque dur ait une capacité totale de 40 GO, 30% représente 40 GO multiplié par 30% et divisé par 100, ce qui nous donne: 12 GO.

Mais combien de MO (Mégaoctets)  font 12 GO (Gigaoctets) ?

1 GO représente 1024 MO, il vous faut donc procédé ainsi: 12GO multiplié par 1024MO vous donne : 12288 Mo. Faite vos calculs avec vos propres valeurs et saisissez les dans le champs. Maintenant vous pouvez valider en cliquant sur le bouton du même nom.

Concernant la rubrique « Type de la nouvelle partition », nous ne nous en occuperons pas, en effet , l’installeur sélectionne le type adéquat automatiquement. A la fin du partitionnement, vous aurez une partition primaire et deux partitions logiques; ultérieurement, j’expliquerais ce que cela signifie.

Dans la barre de représentation graphique, vous pouvez visualiser votre partition « racine ». Ensuite sélectionnez « Espace libre » et cliquez sur le bouton « Ajouter ».

La même fenêtre que précédemment s’ouvre. Cliquez sur la flèche du champs texte « Utiliser comme » et dans la liste déroulante sélectionnez « Espace d’échange Swap »; comme précédemment il faut fixer une taille à cette partition dans le champs texte « Taille de la nouvelle partition en MO »), mais de combien ?Hé bien la règle communément admise est que la partition d’échange « Swap » doit être de grandeur égale à la quantité de mémoire vive (la RAM) installée sur votre ordinateur, avec cependant un minimum de 1 GO (pour cause d’hibernation, vous verrez plus bas).

C’est à dire que si votre machine est équipée de 1GO de mémoire vive, vous devez fixer à 1GO la taille de votre « Swap », si vous avez 2GO de RAM, 2GO pour votre « Swap » etc…

Bien entendu, vous devrez convertir vos GO (Gigaoctets) en MO (Mégaoctets) en éffectuant la même opération que précédemment, je vous la rappel:

1GO = 1024 MO soit: la quantité de RAM sur votre machine x 1024 = taille du Swap.

Exemple concret (à remplacer par vos valeurs), imaginons que votre machine est équipée de 2GO de mémoire vive, cela donne:

2 GO x 1024 MO = 2048 MO de Swap.

Mais cette partition Swap, à quoi sert-elle ? Très schématiquement cette partition peut être considérée comme une extension de votre mémoire vive (la fameuse RAM), si cette dernière est saturée, le processeur (le cerveau) de votre ordinateur se servira de cette partition Swap. C’est également sur cette partition qu’une « photographie » de votre système sera écrite, lorsque vous mettrez votre ordinateur en hibernation, ainsi quand vous redémarrerez votre machine, vous retrouverez toutes vos applications, fichiers et travaux en cours tel que vous les aviez laissés (c’est pour cela qu’il vous faut 1 GO minimum). Vous pouvez cliquez sur « valider ».

Voila à quoi doit ressembler votre fenêtre, avec des valeurs différentes, les vôtres bien sur. Sélectionnez « Espace libre » puis cliquez sur « ajouter ».

Voila une fenêtre que vous commencez à connaître; cliquez sur la flèche du champs texte « Point de montage », puis cliquez « /home », ne validez pas immédiatement…

Dans le champs texte « Utiliser comme » choisissez « système de fichier journalisé ext4 », quand à la taille, ne changez rien, laissez tel que.

Cette partition « /home » (maison) est votre espace personnel, c’est là que seront enregistrés vos dossiers , vous y trouverez vos dossier, Document, Téléchargements, Musique etc… Vous pouvez cliquer sur « Valider ».

C’est terminé, vous avez partitionner votre disque dur. Vous avez créé une partition racine « / », elle contiendra votre système, vos logiciels, et tous les fichiers de configuration de votre système, de vos applications ect…

Vous avez crée une partition « Swap » qui est un espace d’échange.

Et une partition « /home ». C’est le minimum requis pour un système d’exploitation GNU/Linux Comme Ubuntu.

Vous pouvez continuer l’installation de votre système Ubuntu, le reste se déroule strictement de la même manière qu’avec un partitionnement automatique.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s